[ Test ] DOOM Eternal

http://image.jeuxvideo.com/medias-md/158516/1585157140-3154-card.jpg

Avec un reboot en 2016 avec d’énormes qualités mais aussi quelques petits défauts, id Software revient avec la suite tant attendue. Est-ce que cet épisode corrige les défauts du premier? Je vous invite à lire la suite de mon test pour le découvrir.

CREATOR: gd-jpeg v1.0 (using IJG JPEG v62), quality = 82

Pour commencer, on va parler de la technique. Le jeu est tout simplement sublime grâce à sa direction artistique tout droit venue des enfers, par son optimisation aux petits oignons et sa fluidité parfaite sur la plupart des machines existantes. Graphiquement, il est très fin et très joli, le moteur est une prouesse qui pourrait en faire rougir plus d’un.

1309281-doom-eternal-marauder-article_image_d-1

Concernant le gameplay, c’est du fast-fps très brutal. On ne fait pas dans la demie-mesure quand on joue à Doom. On rentre dans le tas, on défonce tout, bref on nique la gueule à ces fils de putes de démons ( Oup’s désolé, je me suis emporté ). Les glory-kill sont toujours de la partie et sont toujours aussi atroces mais jouissives. Contrairement à DOOM 2016, où le gameplay était certes un fast-fps mais plutôt très au sol, pour ce nouvel épisode, les développeurs ont décidé de modifier un peu la recette. Dans Doom Eternal, les arènes ont des tremplins et des perches, tout y est pour donner de la hauteur à vos affrontements. Et je dois avouer que ça permet de donner des combats plus agréables avec beaucoup plus de liberté. Vous avez toujours différentes armes, certaines ont un tire mais une application supplémentaire, d’autres ont deux tires différents. Ceci se débloque grâce à un arbre de compétences pour les armes assez bien foutu. Vous avez aussi un arbre de compétences pour votre héros, qui lui permettra pas exemple, de débloquer des facultés comme celle d’être plus maniable dans les airs après un saut. J’ai trouvé que dans cet opus, il y avait énormément de phases de plateforme et c’est clairement la chose que je déteste le plus dans un FPS. Je trouve que la vue ne permet guère d’être assez précis dans les sauts et donc c’est clairement un gros point faible à mes yeux.

Screen Shot 03-27-20 at 04.37 PM

Concernant le scénario, c’est toujours mieux que pour l’épisode de 2016 mais ça reste très bas de plafond. L’aventure vous amènera dans divers contrées de la Terre jusqu’au Enfer et bien d’autres, histoire de défoncer du monstre de plus en plus nombreux au fil de l’histoire.

Screen Shot 03-27-20 at 04.47 PM

Pour conclure DOOM Eternal est comme son prédécesseur un excellent défouloir, parfois rageant mais tellement jouissif. Si vous aimez l’épisode de 2016, vous allez devenir dingue de celui-ci qui montre encore le niveau d’un cran dans l’univers du fast-FPS.

Screen Shot 03-27-20 at 04.51 PM

Les plus :

  • Très joli
  • Fluide à la perfection
  • La Brutalité de dingue
  • Les Glory-kill ❤
  • Gameplay aux petits oignons
  • Bonne durée de vie
  • Plus de grimpettes dans les gunfights

Les moins :

  • Répétitif
  • Des phases de plateforme casse-couilles
  • Une narration pitoyable
Sans titre 1454545

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s