[ Test ] Kena Bridge of spirits

https://www.presse-citron.net/app/uploads/2021/09/Test-Kena-Bridge-Spirits.jpg

Un univers digne d’un Pixar, des musiques enchanteresses à la sonorité asiatique, une héroïne charismatique avec des petites bêtes toutes mignonnes, voilà ce que nous propose le jeune studio indépendant Ember Lab. Beaucoup d’influenceurs du milieu ( Hello Julien Chièze ) mais aussi certains testeurs de Jeuxvideo.com se sont plaints comme des gosses sur les réseaux de ne pas avoir reçu de code avant la sortie du titre. En sous-entendant forcément que si le studio ne voulait pas de tests avant la sortie, forcément, c’est que ça sentait pas bon. Et bien, je suis heureux de vous dire que ces mauvaises-langues ont dit « ENCORE » une fois, n’importe quoi.

Le personnage principal se nomme Kena, une guerrière qui a décidé de purifier un village englouti par des forces obscures. Pendant son aventure, elle sera aidée par les Rots, des petits esprits tout mignons de la forêt. Ces petites bêtes serviront énormément à Kena pour résoudre des énigmes et avancer dans sa mission.

On va parler des graphismes, chose qui a tapé dans l’œil de TOUT LE MONDE. Kena, c’est tout bêtement un film d’animation jouable. Sur PS5, le jeu tourne comme une horloge, en 60FPS, j’ai eu 2,3 petites baisses de framerate mais vraiment rien de méchant. C’est clairement une prouesse technique, pour un studio indépendant qui débute. Après, ça reste un jeu vraiment linéaire, même si on se balade librement sur une map. Les chemins sont tracés d’avances et parfois, c’est frustrant car le jeu est tellement beau, qu’on souhaiterait pouvoir en découvrir d’avantage. Les cinématiques rivalisent clairement avec les plus gros studios d’animations de chez Disney.
Concernant le gameplay, c’est très classique, mais ça fait clairement le café. Kena peut sauter, donner un coup simple, un gros coup, demander de l’aide à ses petits amis, esquiver, parer les attaques. La plupart de ces techniques seront évolutives via un arbre de compétences. Les Rots pourront être utilisé pour atteindre certains endroits en les contrôlant un peu comme des Pikmins. Plus tard dans l’aventure, Kena aura un arc et ce dernier vous servira pour les combats mais aussi pour vous aider à atteindre certaines plateformes.

Étrangement la dualsense n’est pas utilisée à 100%, pour une exclusivité console Playstation, c’est bizarre. Mais au final, le jeu offre une aventure plaisante visuellement mais aussi manette en main. Un belle cartouche pour la PlayStation 5 et surtout un studio indépendant à surveiller et pourquoi pas un rachat de la part de Sony, je verrais bien le studio travailler sur un futur Jak and Daxter… S’il vous plait Sony écoutez-moi et faites-le !

Les plus :

  • Une Direction Artistique MAGNIFIQUE
  • Des jolis effets
  • Des cinématiques du niveau de Pixar
  • Un univers enchanteresse
  • Les musiques
  • Un petit coté écolo

Les moins :

  • Très couloir
  • Gameplay très basique
  • Aucune interaction avec le décor ( herbes etc… )
  • Bestiaire répétitif
  • Seulement VOSTFR

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s