[ Test ] Stray

N’étant pas fan des chats car je préfère les chiens, même s’il fut un temps, j’avais récupéré le chat de ma sœur qui avait finalement décidé de se sauver et que j’avais retrouvé mais dans l’impossibilité de le faire revenir car il était clairement devenu un chat sauvage et agressif. Donc déjà que je n’étais pas fan des chats, mais en plus que ce n’était pas le mien de base, je n’avais pas réellement d’attache pour cette bête, donc j’ai décidé de lui laisser sa liberté de chat de rue.

Alors qu’est ce que c’est que Stray ? C’est tout simplement le premier jeu des Montpelliérains de BlueTwelve Studio. Un petit studio indépendant d’une vingtaine de personne qui ont eu la chance d’être soutenu par Sony en ayant leur titre présenté pendant pas mal d’évènements. Stray raconte l’histoire d’un chat qui vit de base à surface avec d’autres chats mais qui à cause d’une chute pendant une promenade avec ses amis, il se retrouve tout en bas, dans une ville sous-terrain et son but sera de remonter tout en haut. Sur son chemin, il fera la connaissance d’un petit robot appelé B-12 qui l’aidera grandement dans son périple.

Maintenant que vous avez la base du scénario, je parlais de la structure du jeu et de son gameplay. Stray est un jeu d’aventure/plateforme. Il a un gameplay assez simple, rien de très compliqué. On sait tous qu’un chat est très souple et que ça grimpe partout, ici, c’est clairement ce que vous allez faire. Grimper, sauter, faire ses griffes, miauler… On aura la possibilité d’actionner des leviers, mais aussi de dialoguer avec des personnages grâce au petit robot. Le gros soucis du titre, c’est qu’on nous vend un monde très vaste et un héros pouvant logiquement aller partout, mais ce n’est pas le cas. Le chemin est quand même très bien tracé. On ne peut pas aller où on veut, parfois même c’est illogique, à droite le chat peut grimper sur une plateforme immense, mais à gauche sur une plus petite, on ne peut pas. C’est très frustrant surtout car au final parfois, on perd son temps à chercher le fameux chemin tout tracé.

Concernant la direction artistique, c’est clairement de toute beauté. Il y a un petit coté Japonais Cyberpunk vraiment très plaisant et joli. Puis franchement, il y a des passages vraiment très beau et ça tourne comme une horloge. De plus, on a une excellente évolution des phases de gameplay, on se fait pas chier du tout en y jouant.

Pour conclure, le titre est très sympathique, il ne révolutionne pas le genre mais il fait extrêmement bien ce qu’on lui demande de faire. J’ai vu sur les réseaux des guignols rager sur la durée de vie. Je l’ai personnellement terminé en 7h10, en prenant mon temps et en découvrant bien l’univers. Un univers riche et vraiment plaisant à parcourir.
Les plus :
  • Très Joli
  • Une D.A intéressante
  • Une belle aventure

Les moins :

  • N’invente rien
  • Ne renouvelle rien
  • Le fait que le chemin soit tout tracé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s