[ Test ] Resident Evil 4 ( Remake )

Ce test est réalisé grâce à une clé PS5 reçue par Capcom France mais à coté de ça, j’avais précommandé le collector et vous pouvez retrouver son unboxing sur le site.

J’ai un gros passif avec le jeu Resident evil 4, pour la petite histoire, c’est clairement mon premier Resident Evil que j’ai fait manette en main. Les précédents, c’est mon père qui les avait fait et je le regardais jouer par dessus son épaule sur PlayStation première du nom. Donc forcément qui dit premier Resident Evil 4, dit énormément de souvenirs. De base, je l’ai terminé deux fois dans sa version Gamecube, puis deux fois sur PlayStation 2 et une fois dans sa version remastérisée sur PlayStation 4. Donc on va dire que le jeu d’origine, je le connais très bien.

Commençons par le scénario, l’histoire est pratiquement la même que dans la version d’origine, sauf que sur certains points, Capcom a décidé de raccrocher les wagons avec Resident Evil 7 et Resident Evil Village. Donc on retrouve toujours Léon S. Kennedy embarqué dans une mission en Europe, même si ce n’est pas vraiment mentionné, à la langue des ennemis, on peut reconnaitre l’espagnol donc plus précisément on se retrouve en Espagne pour sauver la fille du Président des États-Unis qui a été enlevée par un gourou de secte. On est toujours sur un scénario très nanardesque, ça ne change pas mais au final, ça fait le café surtout pour un jeu purement action.

Concernant le gameplay, il y a une énorme évolution par rapport à la version d’origine. On peut ENFIN marcher en tirant, Léon a la possibilité de stun certains ennemis et les finir au coup de pied ou alors au couteau. D’ailleurs ce dernier peut se casser à la Zelda Breath of the wild et pour le réparer, il faudra passer par le fameux marchand qui fait son retour. D’ailleurs, il revient avec quelques nouveautés, comme la possibilité d’améliorer le couteau, toutes les autres armes mais aussi de faire des échanges contre des cristaux roses. De plus à certains moments, le stand de tire refait son apparition et vous permettra de gagner des petits portes clés qui vous donnera quelques pourcentages supplémentaires sur la vente de certains articles ou autres. Le couteau servira aussi à l’infiltration, une nouveauté qu’on voit partout dans les jeux actuels et qui vous servira bien trop peu de fois. On arrive derrière un ennemi et on l’égorge à l’aide de notre lame. Contrairement à ce que je disais dans ma preview, le démembrement est bien de retour mais seulement avec les armes puissantes comme le fusil à pompe. Grosse nouveauté du jeu, c’est l’esquive qui se fait radicalement au poil de cul près, franchement pour qu’elle passe, une technique simple, vous spammez le bouton. Les zones sont d’ailleurs beaucoup plus grandes qu’avant, dès le début du jeu, vous remarquerez que la première maison est plus grande, le village est plus grand, le lac est BEAUCOUP plus grand et que même la zone de la troisième partie est différente. Et les ennemis réagissent d’ailleurs différemment. Là où à l’époque étant donné que Léon ne pouvait pas avancer en tirant, les ennemis, vous faisiez au final régulièrement face, alors que là, ils arrivent de tous les cotés et franchement, ça devient compliqué quand ils sont trois sur vous en même temps. D’ailleurs vous pouvez dire Adieu aux QTE et je trouve ça dommage car ça forçait le joueur à rester concentré même pendant les cinématiques.

Graphiquement, le jeu est très joli. Le RE engine fait encore des merveilles, même si sur PS5, le Retracing est vraiment très léger mais le jeu est vraiment stable, il tient les 60 fps sans chipoter. Mais on voit quand même qu’on est encore sur un jeu cross-gen et qu’on a finalement une version PS4 pro boostée graphiquement. Les animations sont excellentes, gros point positifs sur les cheveux, Capcom a vraiment amélioré ça, contrairement à RE7 où les cheveux faisaient tentacules, là, on a vraiment des beaux cheveux, c’est peut être con à dire, mais quand t’as un héros avec une coupe au bol, forcément, tu vois beaucoup ses cheveux bouger et c’est quand même un plus quand ça fait vraiment naturel. Le sound-design est remarquable, le bruit des armes est un plaisir pour les oreilles, si vous jouez avec un excellent casque. Les musiques de base sont très bonnes mais si vous avez la version collector, vous avez la possibilité de jouer avec les musiques originales et là la nostalgie fait son petit effet. La VF est plutôt bonne sauf que celle de Léon manque quand même d’intensité dans certaines cinématiques. On dirait clairement que le doubleur lit bêtement un texte sans forcément le jouer. On a certains moments qui disparaissent comme le camion ou comme un certain boss, mais au final, ça ne baisse pas la durée jeu qui est déjà très longue.

Pour conclure, Resident Evil 4 Remake est clairement la meilleure version pour découvrir le titre, un gameplay actualisé, des zones beaucoup plus grandes, techniquement de toutes beautés. Et déjà que la version d’origine était à mes yeux le meilleur jeu d’action de l’époque, aujourd’hui ce remake, en fait le meilleur jeu d’action actuel. Oui car ceux qui se touchent la nouille en disant que le jeu est un survival-horror, ce n’est pas le cas. Alors certes, on fait face à des monstres, mais on ne panique pas pour autant, même à la troisième partie du jeu, le manque de balles se fera un peu trop ressentir à mon gout mais le jeu reste bourrin à souhait.

Les plus :

  • Très joli
  • Gameplay modernisé
  • Les zones retravaillées
  • Des superbes animations
  • Des intérieurs de toutes beautés
  • Un bestiaire toujours de qualité
  • Les wagons sont raccrochés avec RE7 & REVillage

Les moins :

  • Adieu les QTE
  • Le jeu est encore découpé en niveaux
  • La troisième partie toujours aussi chiante
  • L’infiltration dans les fraises
  • La phase avec Ashley

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s